Quels sont les impacts du changement d’heure ?

Au passage à l’heure d’hiver, on entend souvent « on change dans le bon sens ». Effectivement le changement d’heure qui a lieu à l’automne est « en théorie » le plus favorable car on peut dormir une heure de plus.

La nuit qui tombe beaucoup plus tôt produit des modifications physiologiques importantes. En effet quand la luminosité baisse notre corps produit de la mélatonine, hormone du sommeil, qui nous permet de « fermer les yeux ». On devrait donc ralentir, se reposer et dormir plus et à l’image de la nature on devrait pouvoir « hiberner ».

On a la capacité physiologique de le faire mais en réalité c’est difficile. Notre activité professionnelle et notre vie moderne nous le permettent difficilement. On est donc obligé de pomper sur notre énergie pour palier les heures où on ne devrait pas travailler et où il n’y a pas assez de lumière pour avoir de l’activité.

On lutte donc contre ce ralentissement et notre horloge biologique encaisse « comme elle peut ». Cela entraîne de la fatigue et l’apparition de troubles du sommeil, de l’humeur, de l’appétit, de la concentration qui sont autant d’alarmes de notre délicate horlogerie interne.

Il va falloir que notre corps fasse un grand travail d’adaptation. Pour l’aider, on doit trouver des ressources énergétiques, que se soit au niveau de la respiration, de l’alimentation, mais également de nos activités en fin de journée. S’arranger pour qu’elles soient calmes pour favoriser le sommeil et profiter de la tombée de la nuit plus hâtive pour se coucher tôt et dormir plus dans la mesure du possible.

Le Shiatsu, en tant qu’art de vivre, et en tant que technique d’harmonisation, se révèle utile pour aider à rétablir les déséquilibres, quels qu’ils soient. Il améliore la qualité du sommeil et favorise la faculté de récupération de l’organisme, tout en renforçant le système immunitaire.

Catégories : Shiatsu